Théologie du corps .com

Accueil » La théologie du corps au jour le jour » La théologie du corps au jour le jour, n° 16

La théologie du corps au jour le jour, n° 16

(30 janvier 1980)

• Le commencement de l’homme et de la femme dans le monde ne connaît pas de honte, parce qu’ils sont tous deux enracinés dans l’Amour et participent de la vie intérieure de Dieu lui-même.

• L’innocence originelle se caractérise par une pleine conscience de la signification du corps. « L’innocence originelle est donc ce qui exclut radicalement – c’est-à-dire à sa racine même – la honte du corps dans le rapport homme-femme. » Elle est une grâce qui est faite à l’homme, un état de la conscience, une pureté du « cœur » qui lui permet de vivre dans le don.

La grâce, la vie intérieure même de Dieu,  donnée à l’homme et la femme, au plus profond d’eux-mêmes – dans leur cœur –, leur permet de vivre dans le don réciproque.

Marc Chagall - La paix ou l'Arbre de vie (détail)


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :