Théologie du corps .com

Accueil » La théologie du corps au jour le jour » La théologie du corps au jour le jour, n° 20

La théologie du corps au jour le jour, n° 20

(5 mars 1980)

• À travers le cœur même de l’unité formée par l’homme et la femme à l’origine, le péché et la mort sont entrés dans le monde. Le Christ nous invite cependant à redécouvrir l’innocence originelle qui précède le péché et à voir le lien qui relie celle-ci à notre propre situation historique.

• Dans la relation conjugale, l’homme et la femme, font une seule chair (Gn 2, 24) ; tout en étant deux sujets différents, ils deviennent l’unique objet d’un même acte d’amour.

• Dans cette union, l’homme et la femme, au moyen de leur corps et de leur sexe, se connaissent mutuellement (Gn 4, 1), se révèlent l’un à l’autre de manière unique et intime comme personnes. La femme est donnée cognitivement à l’homme, et réciproquement.

• Cette co-existence de l’homme et de la femme n’est pas uniquement une co-existence sexuelle, mais une profonde communion de deux sujets. Ainsi, l’union des corps est un acte éminemment personnel, dans lequel « chacun d’eux est donné à l’autre comme sujet unique ».


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :