Théologie du corps .com

Accueil » La théologie du corps au jour le jour » La théologie du corps au jour le jour, n° 24

La théologie du corps au jour le jour, n° 24

Chapitre II : Le Christ fait appel au cœur humain

(16 avril 1980)

“Vous avez appris qu’il a été dit: tu ne commettras pas d’adultère. Et moi je vous dis: quiconque regarde une femme avec convoitise a déjà, dans son cœur, commis l’adultère avec elle.” (Mt 5, 27-28)

• Dans son discours sur la montagne, Jésus « opère une révision fondamentale de la manière de comprendre et d’accomplir la loi morale de l’Ancienne Alliance ».

• La morale ne peut être seulement une suite de commandements et d’interdits, elle doit permettre à l’être humain de se réaliser, elle doit permettre à la personne de se former une perception intérieure des valeurs. Des valeurs, naît le devoir qui doit être une réponse personnelle du sujet et l’expression de sa conscience.

• Les législateurs de l’Ancien Testament, en tentant de décrire dans des actes extérieurs ce qu’était l’adultère, ouvraient différentes échappatoire pour contourner la loi.

• Il ne s’agit pas de se conformer à une loi extérieure, mais à ce que dans le cœur pénètrent les valeurs et surabonde la justice.

livre_coeur


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :