Théologie du corps .com

Accueil » La théologie du corps au jour le jour » La théologie du corps au jour le jour, n° 26

La théologie du corps au jour le jour, n° 26

30 avril 1980

• Le monde dans le mystère de la Création est fondamentalement bon. C’est seulement après le péché originel que le monde devient pour l’homme lieu et source de concupiscence*.

• Au moment du péché, l’homme met en doute le don de Dieu, il met en doute son amour. L’homme tourne le dos au Dieu-Amour. Il se coupe de lui et se coupe dans son cœur de tout ce qui vient de lui, pour se tourner vers le monde, un monde dont il a exclu dans son regard le don de Dieu.

• À ce moment apparaît dans le cœur de l’homme la concupiscence. La honte entre l’homme et la femme semble être la première manifestation de la rupture entre Dieu et l’homme.

 

* La concupiscence signifie la convoitise ; dans le cas du corps, elle signifie un désir de s’approprier ce qui ne peut être que reçu comme un don.

András Hegyle - When your faith is walking on broken glass

Image : András Hegyle


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :