Théologie du corps .com

Accueil » La théologie du corps au jour le jour » La théologie du corps au jour le jour, n° 28

La théologie du corps au jour le jour, n° 28

28 mai 1980

• Dans le cœur de l’homme et de la femme naît pour chacun la honte de sa propre sexualité. Cette honte les amène à couvrir leur corps, à cacher leur sexualité au regard de l’autre.

• L’homme a de la difficulté désormais à voir la signification essentielle de son corps. Il se crée en lui une rupture entre son corps et son esprit, une lutte entre ses passions et sa raison. L’unité de l’homme est menacée.

• L’homme désormais « ne domine pas son propre corps de la même manière, avec la même « simplicité » et le même « naturel » » qu’à l’origine.

• Dans le cœur humain réside en même temps le désir et la pudeur. L’homme a moins honte de son corps que de son propre désir.

• La pudeur est en même temps nécessaire pour préserver la valeur du corps lorsque celle-ci est menacée.

Auguste Rodin - Ève, 1881


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :