Théologie du corps .com

Accueil » La théologie du corps au jour le jour » La théologie du corps au jour le jour, n° 38

La théologie du corps au jour le jour, n° 38

(3 septembre 1980)

• Le Christ laisse de côté les questions discutées par les docteurs de la loi qui négligeaient le rapport interpersonnel des époux pour n’y voir qu’un rapport de propriété.

• Jésus, à propos de l’adultère, déplace l’attention vers le cœur. C’est dans le cœur que se trouve la racine de la concupiscence et non dans le corps. L’adultère commis dans le cœur est l’acte de celui qui regarde pour désirer, et non celui de la personne qui est ainsi regardée.

• À l’homme particulièrement s’adressent les avertissements du livre des Proverbes et du Siracide quant à la concupiscence. Si la femme peut être également séductrice, ces livres font aussi l’éloge de la femme-épouse (Pr 31; Si 26,15-18; Si 13). L’homme est celui qui, plus que la femme, porte la responsabilité du regard. Le Christ se réfère également à toute cette sagesse biblique et psychologique que connaissaient les auditeurs de son temps.

femme tenant une fleur


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :