Théologie du corps .com

Accueil » La théologie du corps au jour le jour » La théologie du corps au jour le jour, n° 44

La théologie du corps au jour le jour, n° 44

(15 octobre 1980)

• Jésus n’accuse pas le cœur de l’homme, mais l’appelle au bien.

• Le manichéisme voit dans le corps, et surtout dans le sexe, la source du mal. Dans l’histoire, on a souvent interprété les paroles du Christ dans un esprit manichéen et cru que l’Évangile condamnait la sexualité et le corps. Or, la condamnation du corps peut aussi être une échappatoire pour se soustraire aux exigences de l’Évangile.

• L’exigence morale ne peut jamais être qu’une affirmation positive de la valeur (ici, la valeur du corps et du sexe). Les paroles du Christ conduisent à une affirmation de la masculinité et de la féminité comme dimension personnelle du corps.

Man kissing woman's forehead

Image : © Rick Chapman/Corbis


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :