Théologie du corps .com

Accueil » La théologie du corps au jour le jour » La théologie du corps au jour le jour, n° 46

La théologie du corps au jour le jour, n° 46

(29 octobre 1980)

• Nietzsche, Marx et Freud, les trois « maîtres du soupçon », jugent également le cœur de l’homme. Ce jugement correspond à la triple concupiscence dont saint Jean accuse également le cœur de l’homme : Nietzsche à « l’orgueil de la vie », Marx, à « la convoitise des yeux » et Freud à « la concupiscence de la chair ».

Ceux-ci cependant s’arrêtent à mettre le cœur de l’homme en continuel état de soupçon, tandis que la Bible et les paroles du Christ ne nous permettent pas de s’arrêter à cette triple concupiscence pour fonder l’éthique et comprendre l’homme.

• L’homme doit être conscient qu’en s’abandonnant aux seules forces naturelles en lui, il ne peut éviter la concupiscence de la chair. Or, la Rédemption « l’appelle à redécouvrir et réaliser la signification sponsale du corps », à retrouver « la liberté intérieure du don ».

L’homme peut retrouver à l’intérieur de lui « l’écho de l’origine ». En même temps que le désir, ou la libido, l’homme et la femme sentent en eux le besoin de donner à leurs rapports réciproques la valeur suprême de l’amour.

• La redécouverte de la signification sponsale du corps est en même temps la redécouverte de la signification de la vie. La vocation de l’homme au don est une antithèse radicale de l’herméneutique du « soupçon » qui voit dans l’homme uniquement un sujet de pulsions égoïstes. La signification sponsale est une réalité inscrite en l’homme plus profonde que la concupiscence.

Nietzsche, Marx, Freud


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :