Théologie du corps .com

Accueil » Autres blogues » Les effets négatifs de la théologie du corps

Les effets négatifs de la théologie du corps

Je me devais, sur mon blogue, de répondre à cet article d’une amie :

Malgré son titre provocateur, cet article met le doigt sur une réalité 1. Comme Thérèse le dit bien, la Théologie du corps a permis à de nombreux couples de ma génération d’allier leurs plus hautes aspirations spirituelles à leurs désirs les plus légitimes. Grâce à Jean-Paul II, la sainteté et la sexualité se rencontrent, « l’acte sexuel devient beau, humain, désintéressé et fascinant ».

Or, c’est ce que je retiens de cet article, le couple est un chemin de sainteté et non le lieu, déjà donné, de la sainteté. Avant de devenir image de Dieu, l’union sexuelle demande un apprentissage patient et outre cela de la créativité, de la curiosité, de la fantaisie, du changement. Le point est que comme jeune couple (et je suis le premier à en témoigner) on peut se faire de trop hautes attentes par rapport au couple et à la sexualité. On se met de la pression sur les épaules parce qu’on attend peut-être trop de la première fois (et des suivantes).

Comme le dit Thérèse dans un commentaire suite à son article, la Théologie du corps a cet effet précisément sur « une génération fragilisée psycho-affectivement… qui attend trop du couple et de la sexualité en général »2.

Aux jeunes couples qui ont été séduits par la théologie du corps et qui se sentent peut-être désemparés une fois devant la réalité plus terre à terre des choses, je vous recommande les « conseils sexo » que Thérèse Hargot donne en fin d’article.

Aussi, un temps de continence pour se découvrir différemment (lire l’article) est grandement profitable, il l’a déjà été pour nous.

Stock Photo of a Hand Picking daisy Petals

1 Je ne commenterai pas chaque phrase, qui demande à être bien comprise… et il se peut (je n’en suis même pas certain) que je ne partage pas tout ce que pense Thérèse.

2 Ce n’est donc pas un effet direct de la Théologie du corps, mais de la trop grande attente qu’elle peut engendrer chez une génération nourrie, de l’autre côté, par la pornographie.


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :