Théologie du corps .com

Accueil » Entre nous » Entre nous : La première fois qu’Adam vit Ève

Entre nous : La première fois qu’Adam vit Ève

Dans la Théologie du corps, Jean-Paul II décrit la « joie » et l’« exaltation » que ressentit Adam la première fois qu’il vit Ève. Adam et Ève sont tous deux transportés d’un profond désir, mais un désir amoureux et sexuel pur, un désir de se donner exempt de toute convoitise. C’est pourquoi, tous deux, l’homme et la femme ne ressentent aucune honte l’un devant l’autre, à cause de cette pureté du regard, de cette atmosphère de confiance totale que seule permet un amour vrai.

« Tous deux étaient nus, l’homme et la femme,

et ils n’avaient pas honte l’un devant l’autre. » (Gn 2, 25)

Je me suis souvent demandé à quoi devait ressembler ce regard d’Adam à l’origine. Si vous avez déjà été à un mariage, un heureux mariage, vous avez peut-être alors vu quelque chose de semblable à ce regard qu’avait Adam, à l’instant où le fiancé voit sa fiancée en robe de mariée pour la première fois, dans toute sa glorieuse beauté!

Voici des hommes qui sont sur le point de se donner entièrement à la femme qu’ils aiment, et qui pour cela sont profondément émus, des hommes transportés par la joie et l’exaltation. Top 10 (avec bonus)!

10

groom 01

9

groom reaction 1

8

groom 07

7

groom 11a

6

13

5

groom 02b

groom 02a

4

12

3

groom 05b

(Bonus)

mariage

Certains de mes amis me contaient que le jour de leur mariage, au moment où ils ont vu leur fiancée en robe de mariée entrer dans l’église, ils se sont mis à pleurer. L’un deux était même tombé sur ses genoux, ses jambes incapables de soutenir l’émotion!… J’avoue que j’appréhendais ma propre réaction : « Je veux vivre quelque chose moi aussi! » Or, au lieu de pleurer quand je vis Myriam entrer dans l’église, toute rayonnante… je me suis mis à rire! La seconde suivant cette photo, j’avais un si large sourire que mes joues me faisaient mal. Je devais, après que Myriam ait monté la moitié de l’allée, descendre pour aller la rejoindre et faire la suite avec elle. Mais en descendant vers elle, je me sens tellement transporté que j’ai l’impression de marcher tout croche, comme un gars saoul! Ivre, je l’étais vraiment, d’une joie qu’on ne peut pas oublier! (Comme sur ces prochaines photos : )

2

26

1

Voici l'o de mes os

« Voici l’os de mes os et la chair de ma chair! » (Gn 2, 23)


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :